Culture : la municipalité verrouille les subventions – 26 juin 2023 (#CMGrenoble)

par | Juin 26, 2023 | Interventions

L’intervention de Brigitte Boer au nom du groupe d’opposition lors du conseil municipal de Grenoble.

En préambule, je tiens à rappeler que je suis membre du Comité d’Avis depuis 2020 et que, jusqu’à présent, j’ai assisté à quasiment toutes les réunions. Je rappelle ce fait, car c’est loin d’être le cas des autres élus…

Sur le document « Grenoble Cultures » de 2020, le Comité d’Avis devait être composé de 7 élus, (5 de la majorité et 2 de l’opposition). Entre parenthèses, c’est grâce à une de mes interventions en Conseil Municipal, qu’une deuxième personne issue de l’opposition a, de fait, pu être élue à ce Comité d’avis, car jusque-là, parmi les élus, il y avait 6 personnes qui appartenaient toutes à la majorité et une seule à l’opposition… 

Aujourd’hui, vous nous annoncez que les élus ne seront plus que 5… Vu le peu d’assiduité de ceux de la majorité, c’est sans doute plus prudent ! Je veux croire que 2 personnes de l’opposition y seront élues… Cela n’aurait, pas été le cas, avant l’apparition d’un nouveau groupe d’opposition… C’était donc, à la base, une volonté d’éliminer un élu de l’opposition au Comité d’Avis !

Sur le Grenoble Cultures de 2020, le Comité d’Avis devait compter 8 personnalités qualifiées… des professionnels de la culture donc. Dans la nouvelle mouture, les personnalités qualifiées ne seront plus que 4… Avez-vous tant de difficultés à en trouver qui vous soient favorables, que vous réduisiez leur nombre de moitié ?

En 2020, le Comité d’avis devait également compter 4 représentants des usagers, volontaires et tirés au sort… je n’ai pas souvenir d’avoir côtoyé régulièrement ces 4 représentants… j’ai bien vu 2 fidèles, qui visiblement connaissent madame Lheureux en dehors, mais à part eux… 

Pourtant, aujourd’hui, vous nous proposez qu’il y ait 10 représentants des usagers dans le Comité d’avis… Comme il est bien précisé dans le règlement que ce nouveau Comité n’a toujours qu’un avis consultatif et que ses avis ne lient pas le conseil municipal, j’ai quelques doutes quant à la motivation au fil du temps, de personnes qui seront là pour servir de vitrine et faire croire à une participation citoyenne qui n’est que de façade, puisqu’ils n’auront aucun pouvoir…

En juin 2014, dans l’objectif de la création de la Fête des tuiles de 2015, les habitants avaient été invités à donner leurs idées… Une concertation citoyenne, donc, mais qui n’a sans doute pas donné les résultats attendus à l’époque, car si j’en crois ce qu’ont dit récemment, dans une autre enceinte que celle-ci, certaines personnes, professionnelles du milieu artistique, qui ont ensuite été les chevilles ouvrières de cette fête des tuiles : « les idées du public ça ne va généralement pas très loin »… Mais malgré cela, vous vous vous apprêtez à nous faire voter le nombre de dix représentants des usagers de la culture, pour donner un avis qui ne servira à rien sur l’attribution des subventions. Il faudra peut-être envisager de leur donner un peu plus de pouvoir, si vous voulez les fidéliser… Peut-être à l’image de ce qui semble se passer à la commission des sports à laquelle, si j’ai bien compris, les participants ont un véritable pouvoir de faire évoluer les choses dans un sens ou dans l’autre…

Maintenant, je voudrais évoquer le fond du règlement de ce nouveau Comité d’avis. D’abord, vous justifiez les changements, par les retours des temps d’échanges avec des acteurs du milieu culturel… Moi j’avais participé à 2 des temps d’échanges avec le Comité d’avis… et là ce qui est sûr, c’est que je n’ai jamais entendu vos théories fumeuses venant des participants ! Entre parenthèses, je n’ai jamais reçu de compte rendu de ces réunions… Le résultat de ces temps d’échange ne vous convenait sans doute pas et c’est pour cela que vous en avez organisé d’autres, dont les résultats correspondaient mieux à vos attentes ! 

Dans la lignée des choses que vous décidez unilatéralement, je reviendrai encore une fois sur une ligne de la page 36 du Grenoble Cultures de 2023 : « La pratique amateur du chant / chorale est inéligible à la demande de subvention culture » ! Les autres pratiques des autres amateurs, si elles sont encadrées par des professionnels peuvent solliciter une subvention, pas les chanteurs ! Cette exclusion pour moi c’est de la discrimination !

Je vais maintenant évoquer « la charte culturelle des transitions » avant de donner quelques exemples de l’Egalité femmes-hommes, telle qu’elle est perçue ici, je tiens à dire que toutes ces transitions sont pour vous l’alpha et l’oméga de la culture telle que vous l’imaginez. Pour moi, c’est une manière de brider la création culturelle, car si ces transitions ont certes un intérêt, elles ne devraient en aucun cas être le socle de ce qui est nécessaire pour la culture existe !

Sur l’égalité femmes/ hommes, je vais maintenant citer quelques extraits du dossier de demandes de subventions du dernier Comité d’Avis : ils sont tirés des demandes de 6 associations différentes. Il y en avait encore beaucoup d’autres de la même veine, mais cela aurait été trop long ! Quelques exemples donc :

1- Association présidée par une femme, les deux artistes composant le groupe sont des femmes.

2- Sur ce projet 70 % de femmes

3- équipe 100 % féminine sur les projets présentés

4- L’équipe est entièrement féminine

5- Compagnie créée et menée par des femmes 

6- Dirigée par une femme et engagement dès que cela est possible de femmes à tous les postes

– 6 femmes sur une équipe de 8

C’est cela que vous appelez la parité ? Moi j’appelle ça une vengeance contre les hommes ! Mais le plus triste c’est que ces associations, pour percevoir quelques centaines, voire pour les plus favorisées, quelques milliers d’euros, rentrent dans votre jeu pervers d’ostracisme des hommes.

Non, cette délibération ne fait pas avancer les choses dans le bon sens : elle restreint et elle condamne !

Nous ne la voterons donc pas.

Groupe d’opposition
Société civile, divers droite et centre

Hôtel de ville de Grenoble
11 boulevard Jean Pain
38000 GRENOBLE

contact@societe-civile-grenoble.fr

NOUS CONTACTER

6 + 1 =

© 2023 Société Civile Grenoble | Mentions légales & Politique de confidentialité