Des pistes d’économies pour Grenoble – 20 novembre 2023 (#CMGrenoble)

par | Nov 20, 2023 | Interventions

L’intervention de Brigitte Boer en conseil municipal de Grenoble.
  • Car Grenoble a effectivement pris un temps d’avance pour l’impôt. Avec votre augmentation de +32%, nous conservons et de loin le record des grandes villes pour la taxe foncière. Une fierté supplémentaire à mettre à votre actif, à ranger avec le titre de 1ère ville de France hors Paris pour les îlots de chaleur ou encore pour le prix du stationnement. 
  • Grenoble a aussi pris un temps d’avance pour la dette, avec un encours jamais atteint dans l’histoire de la ville, qui explose la moyenne des villes de notre strate. Dans l’éventualité plus qu’incertaine où vous bénéficieriez finalement des recettes de la vente de Grenoble-Habitat, la dette se stabiliserait l’an prochain. Mais d’une part, cette recette apparaît de plus en plus comme étant purement fictive, et d’autre part, quelle que soit l’issue de ce dossier, la dette explosera à nouveau dès 2025 puis en 2026. Bien sûr, vous vous en lavez les mains et laissez ce fardeau à vos successeurs… et aux Grenoblois devant qui vous ne vous présenterez plus dans les urnes.
  • Grenoble a également pris un temps d’avance pour les dépenses de fonctionnement. Loin d’avoir tiré les leçons de votre premier mandat, vous accélérez la fuite en avant avec des dépenses en hausse sans discontinuer depuis les dernières élections. Entre 2021 et 2023, on peut même parler d’explosion, et elles augmenteront encore en 2024. Et le contexte national n’est pas une excuse car là encore, nous sommes bien au-delà de la moyenne des villes de notre strate
  • Enfin, Grenoble a pris un temps d’avance pour la gabegie du patrimoine municipal, entre les locaux municipaux vides rue des Alliés, chemin de la Poterne, Place des Géants, avenue Marie Reynoard pendant que vous avez acheté et rénové à grand frais le bâtiment du crédit agricole où l’on se trouve ; et le patrimoine historique de la ville à l’abandon, inexploité et pour lequel il faudrait faire appel à des initiatives privées puisque nous n’avons pas un sou pour l’entretenir.
  • Soit vous persistez sur cette pente, et vous conduirez irrémédiablement la ville à l’asphyxie complète par l’impôt, la dette, les dépenses de fonctionnement. Les générations de futurs Grenoblois et vos successeurs à l’hôtel de ville payeront alors votre lâcheté, car vous ne serez évidemment plus aux commandes pour assumer. 
  • Soit, et ça demande un peu de courage, vous faites le choix des réformes de structure et des économies pérennes plutôt que de s’entêter dans une fuite en avant qui finira mal.
  • Acceptez-vous d’étudier les possibilités de réorganisation interne autour des fonctions essentielles de la ville pour élaborer un vrai plan d’économies de fonctionnement ? 
  • Ensuite, acceptez-vous de lancer une réflexion pour la valorisation du patrimoine et son utilisation afin d’en finir avec les locaux vides et les édifices qui nous coûtent chers en dépenses de fonctionnement ?
  • Enfin, acceptez-vous d’engager une analyse fine, service par service, des doublons existants avec la métropole pour rationaliser le fonctionnement des deux collectivités et réaliser enfin des économies grâce à la mutualisation ?

Groupe d’opposition
Société civile, divers droite et centre

Hôtel de ville de Grenoble
11 boulevard Jean Pain
38000 GRENOBLE

contact@societe-civile-grenoble.fr

NOUS CONTACTER

3 + 8 =

© 2023 Société Civile Grenoble | Mentions légales & Politique de confidentialité