Scolarité des élèves extérieurs : Eric Piolle seul contre tous – 26 juin 2023 (#CMGrenoble)

par | Juin 26, 2023 | Interventions

L’intervention d’Alain Carignon au nom du groupe d’opposition lors du conseil municipal de Grenoble.

Monsieur le Maire,

Nous comprenons bien que l’asphyxie financière de la ville vous conduise à rechercher des recettes, mais nous sommes étonnés que vous commenciez par l’école alors que  vous négligez toutes les sources d’économies de fonctionnement, puisque vous continuez au contraire à empiler les structures et les postes pour satisfaire vos marottes idéologiques. 

S’agissant de ce dossier qui consiste à facturer aux communes les frais de scolarisation des élèves extérieurs à notre ville, on retombe dans tous les travers de vos méthodes.

20 Maires qui appartiennent à la même majorité que vous à la Métropole vous ont écrit pour vous rappeler que l’article du code auquel vous faites référence prévoit que « la répartition des dépenses de fonctionnement se fait par accord entre la commune d’accueil et la commune de résidence » des élèves.

Cette répartition des dépenses doit donc faire l’objet d’un commun accord préalable. Ce n’est tout de même pas n’importe quoi que de facturer le coût de l’école publique. Il s’agit là de ressorts auxquels normalement tout Maire est sensible. 

Les 20 Maires ont donc récusé votre ultimatum. 

Je suis frappé par l’incapacité dans laquelle vous êtes de traiter n’importe quel dossier à l’échelle de la Métropole. Le dossier de la dette de l’eau est bloqué. La vente de la compagnie de Chauffage est bloquée. Vous n’avez pas fait avancer d’un iota la question de la répartition des charges de centralité. Vous n’êtes pas d’accord sur la ZFE, ni sur les gratuités des transports, ni si-sur le pacte financier des communes, et de façon plus anecdotique si j’ose dire pour l’intéressé vous avez même mis en cause ce week end l’un de vos votes qui aurait engendré 10 000 € annuel d’indemnités supplémentaires au Président de la Métropole, prétextant que vous ne saviez pas à quoi correspondait l’indice que vous votiez. 

Vous votez comme vous signez vos parapheurs, à l’aveugle si j’ai bien compris. 

Tout cela n’est pas sérieux mais comporte des conséquences concrètes. La ville centre a besoin de rapport harmonieux avec les communes qui l’entourent, elle doit respecter les plus petites d’entre elles qui ont peut-être moins de population mais qui disposent d’un territoire important, utile à tous les habitants de la métropole.  

Puisque j’ai présidé notre territoire et le département, je suis habitué aux rapports entre commune et je ne peux que vous conseiller de prendre votre bâton de pèlerin. On ne gère pas les rapports entre communes comme vous gérez votre majorité municipale, à la schlague.

Vous devez d’abord engager le dialogue avec chacune d’entre elles pour comprendre leurs problématiques et rechercher des solutions qui ne sont d’ailleurs peut être pas identiques selon les communes et les enjeux. 

Enfin, ce dossier confirme l’état de déliquescence de la majorité métropolitaine puisque ces 20 Maires appartiennent à la même majorité que vous. Normalement c’est d’abord au sein de celle-ci que ce dialogue doit se dérouler. Mais sur ce sujet scolaire aussi l’affrontement est public et sanglant. 

En tout cas, à constater ces rapports, si les ambitions qu’on vous prête sur la Métropole sont exactes, c’est plutôt mal parti. 

De notre côté, compte tenu de l’état du dossier, nous ne voterons pas ce rapport.

Groupe d’opposition
Société civile, divers droite et centre

Hôtel de ville de Grenoble
11 boulevard Jean Pain
38000 GRENOBLE

contact@societe-civile-grenoble.fr

NOUS CONTACTER

12 + 2 =

© 2023 Société Civile Grenoble | Mentions légales & Politique de confidentialité