Ville et métropole ne s’entendent pas sur la gestion des arbres – 29 septembre 2023 (#CMétro)

par | Sep 29, 2023 | Interventions

L’intervention d’Alain Carignon au nom du groupe d’opposition lors du conseil de Grenoble Alpes Métropole.

Monsieur le président,

Nous avons appris, comme tous les conseillers, qu’il y avait une rupture de gestion entre la métropole et la ville de Grenoble sur la gestion des arbres. C’est quand même un dossier qui est très important. C’est l’enjeu capital. Les arbres, le CO2, on ne peut pas l’évacuer de cette façon.

Vous constatez que ça ne fonctionne pas. Nous sommes d’accord avec vous. Ca ne fonctionne pas, ça fonctionne très mal. Vous indiquez dans votre rapport que la ville ne vous informe pas quand elle abat des arbres, etc. Ça ne nous surprend pas. Et ça ne nous étonne pas parce que nous, simples conseillers municipaux, on n’en est pas informé non plus.

On le constate avec les abattages. Quand il y a eu les abattages des dix-neuf marronniers de la place Victor Hugo, les abattages des arbres de la piscine Jean Bron, les abattages des cerisiers du Japon, de la place de la gare… Évidemment, personne n’en a été informé.

Idem pour les emplacements d’arbres non utilisés. Monsieur le Président, vous empruntez le Cours de la Libération J’imagine. Beaucoup d’entre vous l’empruntent. Vous regardez à droite, à gauche, vous avez des emplacements d’arbres depuis des années sur lesquels il n’y a aucune plantation. Alors pour le citoyen, il ne sait pas à qui s’adresser.

Il s’adresse à la mairie, on lui dit que ce n’est pas elle, c’est la métropole, etc. Et tous ces dysfonctionnements là ont des effets considérables, à la fois bien entendu en termes de CO2 et en termes de participation citoyenne. Comment voulez-vous que le citoyen sache à qui et comment s’adresser ?

Alors je ne sais pas si votre gestion sera meilleure que la gestion déléguée ou la gestion commune. Ça demande à être vérifié, mais le fait qu’en matière de plantation d’arbres et d’arrachage, ça ne fonctionne pas sur le territoire de la ville de Grenoble. Dans une ville, Monsieur le président, je le rappelle, dont les chiffres viennent d’indiquer que c’était la plus faible pour la part de nature par habitants des grandes villes.

Dans une ville qui est la première pour les îlots de chaleur des grandes villes également. Ce qui prouve tout de même que les politiques conduites jusque-là n’ont pas produit des résultats fantastiques ou extraordinaires. Voilà pour la partie des arbres, mais je reviens et j’en termine sur l’autre aspect.

La première intervention que j’ai faite sur ces débats, c’est que ça rejoint le fonctionnement Métropole / ville centre. ces échanges que vous avez, ces dysfonctionnements que vous avez entre vous. Ils sont nuisibles pour les politiques qui sont appliquées et négatifs financièrement. Une fois c’est vous qui reprenez la politique des arbres, une autre fois, c’est la ville de Grenoble qui vous avait donné la police des rues et qui l’a reprise.

Elle vous avait transféré du personnel, mais quand elle a repris la compétence, elle vous a laissé le personnel. Elle a recréé des services, on a sur tous les sujets ces doublons, ces problématiques qui sont un des éléments de l’asphyxie de la métropole du point de vue financier.

Donc à l’occasion de ce sujet des arbres qui lui-même est spécifique et en lui-même important, je souligne que ces dysfonctionnements entre la ville centre et la métropole sont catastrophiques pour le service rendu aux habitants et pour les aspects financiers et les conséquences fiscales qu’ils auront.

Groupe d’opposition
Société civile, divers droite et centre

Hôtel de ville de Grenoble
11 boulevard Jean Pain
38000 GRENOBLE

contact@societe-civile-grenoble.fr

NOUS CONTACTER

2 + 7 =

© 2023 Société Civile Grenoble | Mentions légales & Politique de confidentialité