ZFE : stop à la démagogie – 15 mai 2023 (#CMGrenoble)

par | Mai 15, 2023 | Interventions

https://youtu.be/0WsJrL9EkjY
L’intervention d’Alain Carignon au nom du groupe d’opposition lors du conseil municipal de Grenoble.

Monsieur le Maire,

Cette délibération vous opposant à la majorité métropolitaine à laquelle vous appartenez depuis près de 10 ans présente plusieurs caractéristiques.

D’abord elle démontre qu’il n’y a pas de cap, pas d’équipe, pas de politique commune sur des problématiques clés à l’échelle de la Métropole. Ce qui explique l’état dans lequel elle est. Mais en même temps elle questionne sur ce que vous y faites ? Compter 9 Vice-Présidents pour que la politique des centres commerciaux, celle des déplacements, celle de la lutte pour la qualité de l’air etc … etc ne corresponde pas à vos idées, pose en effet problème. On finit par croire que vous y restez pour les indemnités.

Ensuite elle démontre votre impuissance. Traditionnellement, le Maire de la ville centre impulse, entraîne, élargit autour d’objectifs qui rassemblent, alors qu’ici plus nous avançons moins vous obtenez. Vous, vous réduisez à la Métropole, vous, vous réduisez à la ville, ça fait peine à voir mais surtout c’est inquiétant pour notre ville. Vous êtes en train de la rétrécir et de lui retirer toute possibilité d’ambition alors qu’elle ne peut rien seule.

Mais surtout cette délibération est d’une démagogie sans limites.

Par exemple elle relève que les habitants des zones de proximité routière, sur lesquels vous versez des larmes car ils seraient souvent modestes et en situation de précarité, ce qui n’est d’ailleurs pas exact mais peu importe, c’est votre logorrhée, sont particulièrement exposés  à la pollution liée au trafic routier.

Oui c’est vrai. La première source est l’A480, source de pollution aggravée par votre opposition à l’élargissement pendant 20 ans y compris dans votre campagne de 2014. Mais c’est avec votre Adjoint à l’Urbanisme sous Destot et vous ensuite qui avez massivement urbanisé le quartier Bouchayer-Viallet, le plus exposé à la pollution des bouchons de l’A480. Et ce malgré l’avis d’ATMO qui recommande de ne pas construire en bordure de ces axes. Sur les 60 000 mètres carrés à construire, vous lancez encore 18 000 mètres carrés en pleurant dans une délibération sur les habitants exposés à côté des axes routiers !

Par exemple elle continue de rappeler qu’il faut diminuer par 6 les émissions de gaz à effets de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2050, une neutralité, je l’ai dit, dont vous éloignez la date par la suppression de tous les puits d’absorption de carbone que sont les espaces de respiration.

Par exemple elle vante sa décision si tardive de juillet 2021 de mettre en place un soutien au renouvellement des appareils de chauffage au bois non performants qui avaient concerné 44 chaudières en 2022, alors que c’est la source la plus importante des particules fines les plus dangereuses pour la santé.

Par exemple vous développez un discours anti-voiture de principe sans jamais aucunement prendre en compte la pollution réelle de chacun, l’évolution des techniques, le fait que ça ne veut parfois rien dire entre un véhicule aux normes qui roule beaucoup et un autre qui ne roule quasiment jamais qui ne l’est pas.

Mais le comble de la démagogie est atteint avec le rappel du PDU et les gratuités.

Un an avant les élections municipales, en 2019, Yann Mongaburu, alors président du Pré-SMMAG, a fait voter un mirobolant Plan de Déplacements qui prévoyait les lignes de bus à haute fréquence Montbonnot-Grenoble, le remaillage du Tram qui passait de 5 à 8 lignes, le prolongement du Tram E, et vous oubliez de citer le transport par câble Saint-Martin le Vinoux / Sassenage, vous oubliez de citer la passerelle piétons de l’esplanade sur l’Isère. On voit pourquoi.

Il ne s’était rien passé de tout ça pendant les 5 années précédentes, vous aviez  énormément communiqué mais pris d’énormes retard sur les investissements dans les transports en communs.

Ce PDU de 2019 était un document de propagande pour faire oublier votre immobilisme. Christophe Ferrari a dit qu’il était fait pour faire rêver. Avant les élections ça peut servir en effet.

Mais il faut rappeler ici avec force que 70 % de ce PDU n’était pas financé. Quand vous énumérez tout ce qui n’est pas fait vous savez que vous n’aviez pas le premier kopeck pour le faire. Ça vous permet de faire porter le chapeau à Christophe Ferrari, pourtant votre candidat de 2014 et à Sylvain Laval. Vous êtes des démagogues.

Vous discourez aussi sur les gratuités alors que toutes les études démontrent ce qu’il en est de l’efficacité et alors que personne ne connaît les conséquences qu’aurait une gratuité dans la paupérisation des transports publics qui pourraient n’être plus empruntés que par les jeunes et les captifs compte tenu de l’insécurité qui a déjà fait fuir nombre d’usagers.

Une gratuité que vous aviez promis aux jeunes de 18 à 25 ans dans votre programme de 2014 et que vous n’avez pas tenue alors que vous aviez tous les leviers pour le faire. Vous savez que la gratuité totale c’est le transfert de 60 millions d’euros par an sur l’impôt, avec un PDU pas financé.

Mais le comble de la tromperie est que le PDU que vous avez fait voter en 2019, que Yann Mongaburu a présenté lui-même prévoyait que les usagers contribueraient toujours financièrement en 2030 à 30 % du financement des transports collectifs.

Expliquez-nous, Eric Piolle, comment vous réalisez un Plan de déplacement dont il manque 70 % du  financement en lui ajoutant le coût de gratuités que vous aviez vous-même exclu de vos projections jusqu’en 2030.

En votant contre la démagogie, en votant contre cette délibération, nous n’exonérons pas ceux qui, à vos côtés en 2019, ont voté ce PDU le sachant irréalisable mais qui étaient alors d’accord avec vous pour tromper les citoyens. Votre division d’aujourd’hui permet de lever le voile sur la réalité de votre politique, dont les résultats sont inversement proportionnels à la grandiloquence de vos discours.

Groupe d’opposition
Société civile, divers droite et centre

Hôtel de ville de Grenoble
11 boulevard Jean Pain
38000 GRENOBLE

contact@societe-civile-grenoble.fr

NOUS CONTACTER

15 + 1 =

© 2023 Société Civile Grenoble | Mentions légales & Politique de confidentialité